La bêtise est lourde, elle fait tache d’huile alors que l’intelligence, légère, se volatilise.

Un exemple parmi des milliers : un abruti a inventé l’aspirateur-souffleur de feuilles, et des milliers d’imbéciles se sont précipités pour acheter ce gadget infernal qui casse les oreilles de tout le voisinage, qui gaspille du carburant, qui pollue et qui n’est même pas efficace quand on voit tous ces gogos s’escrimer avec leur machine pour soulever une feuille coincée, dont un vulgaire balais ou râteau à gazon serait venu à bout depuis longtemps. Le con ne fait que croître et se multiplier, alors que le sage est une espèce en voie de disparition. Voilà, Madame, Monsieur, pourquoi le monde est foutu.