Drame : elle se précipite dans le vide avec ses enfants (« Aujourd’hui en France » du 23 juin 2006).

Que de souffrances a dû ressentir cette pauvre femme avant d’en arriver à une telle extrémité ! Quelle solitude dans son combat de tous les jours pour survivre, quelle solitude dans cet immeuble où chacun la regardait de travers.

Où est le père de ses enfants, qui aurait dû l’aider et la soutenir dans les difficultés ? Parti bien-sûr, envolé vers d’autres conquêtes, semant sa progéniture ici et là sans aucun soucis  de ses responsabilités… comme certain mâles du règne animal… à la différence aussi de certains mâles du règne animal…

Et comment une femme peut-elle se laisser engrosser par le premier irresponsable venu à notre époque, dans ce pays où tous les moyens de contraception sont à la disposition de tous et où l’avortement est légalisé depuis plus de trente ans  ?

Les Abbé Pierre et tous les bons Samaritain qui font appel à la charité publique feraient mieux de communiquer sur les moyens de contraception et surtout sur la responsabilité de tout parent sur leur propre misère et surtout sur celle de leurs enfants. « Il est facile de mettre un enfant au monde, il est plus difficile de le nourrir » disait l’économiste britannique Malthus, il y a deux cents ans.

Il faut réhabiliter Malthus, mis au pilori par les Eglises, les Armées et les politiciens véreux, qui n’ont jamais assez d’ouailles, de chair à canon et d’électeurs-gogos !

http://philippe.annaba.free.fr