« Cachemire : la ruée vers l’or des steppes », c'était sur France 2, dans Envoyé spécial le jeudi 29 octobre 2009. 

Un documentaire sur un Français, champion des pulls en cachemire. Il importe 95% du cachemire vendu en France. Le symbole même de la mondialisation. En Mongolie intérieure, il emploie 70000 chinois, surtout des chinoises dans des usines de 2000 salariés. Des ouvrières très efficaces, surveillées par des caméras, qui gagnent en moyenne 100 dollars par mois, le prix du pull en cachemire le moins cher qu’on peut trouver en France. L’importateur, lui, ne sait pas combien gagnent les ouvrières, il se doute que c’est moins qu’en France. Ce qu’il ne dit pas et le documentaire non plus, c’est qu’il sait, en revanche, que les syndicats y sont interdits, et la CGT en particulier. Le roi du cachemire peut ainsi sans aucune crainte, acheter ses pulls 12 euros pièce, pour les revendre 100 aux détaillants hexagonaux.

Ces gens vivaient dans un pays rude, nous dirions qu’ils étaient pauvres, mais ils se suffisaient à eux-mêmes ; aujourd’hui, pour devenir nos esclaves, de gré ou de force, ils ont quitté leurs yourtes pour s’entasser dans des cités concentrationnaires où ils ont tous la télévision.

Le documentaire se contente de raconter. C’est normal, sinon il n’y aurait pas de documentaire. Mais dans le ton, et pour une fois, l’on perçoit par endroit  le sentiment d’absurde.

Il n’est pas nécessaire de rappeler toutes les attaques faites sur ce blog contre la mondialisation. Petit à petit les consciences s’éveillent ; il aura fallu du temps et des cohortes de plus en plus nombreuses de chômeurs et de érémistes, tellement l’endoctrinement médiatique a fait un travail de rouleau compresseur pour écraser ou dénigrer toute critique.

Notons encore que pour satisfaire la demande mondiale, il a fallu élever de plus en plus de chèvres à cachemire. L’on en compte trente millions dans la steppe aujourd’hui, et le désert avance… comme toujours avec la mondialisation.

Mais c’est si doux le cachemire n’est-ce pas ? Et un peu moins cher qu’avant, alors, ça se « démocratise ». Quel art d’utiliser des mots qui cachent leur contraire.

cachemire1

Annaba sur http://philippe.annaba.free.fr

Pour Noël, offrez à vos amis pour leur faire plaisir, ou à vos ennemis pour les enrager, « Journal incorrect », mes blogs sur nouvelobs.com de 2005 à 2008. C’est aux éditions Les Presses du Midi.