Dray

Julien Dray était l’invité du « Grand rendez-vous Europe 1 – le Parisien » (Aujourd’hui en France du 14 mars). Grâce à ses montres à 10000 € il a sans doute dû arriver à l’heure. Il relève le « zéro de la pensée de l’UMP » qui, lors d’une réunion interne,  accueillit chaleureusement Éric Zemmour. En ce qui concerne l’UMP, le diagnostic ne s’avère pas faux. Mais la pensée zéro et la cécité de Julien Dray l’empêchent également de voir que Zemmour n’est pas l’UMP. Éric Zemmour est antimondialiste, ce que la Gauche devrait être et n’est pas. Éric Zemmour énonce des évidences sur l’immigration, que tout le monde pense sans oser le dire, là où la Gauche s’enferre dans l’angélisme, la naïveté ou la pure bêtise, parce qu’à ce point, ce n’est même plus de la démagogie (voir justement les sondages). Julien Dray a certes raison de dire que si Marine Le Pen était au pouvoir, elle mettrait les conditions d’une guerre civile en place, ce qui prouverait d’ailleurs, que malgré les apparences, les Français ne sont pas encore mûrs pour la véritable démocratie. Mais là où le député socialiste ne voit pas bien clair, ou bien ne lit pas les journaux, c’est que les conditions de la guerre civile sont déjà en place depuis longtemps.  Et pour cacher l’évidence, l’on parle de faits divers. Alors qu’il s’agit de guerre larvée. Et il ne faudra pas grand-chose pour qu’elle éclate, et mette le pays à feu et à sang, quand on sait le nombre d’armes qui sont planquées un peu partout. Farida, la tante d’un ado assassiné à Asnières (Aujourd’hui en France, même date), « ne comprend pas ce qui se passe dans notre société ».

Comment comprendre également ce qui se passe dans la tête de ces jeunes de 16 ans qui ont mitraillé leur collège, multirécidivistes, certains ayant déjà commis une trentaine de délits, arrêtés de nombreuses fois, ils sont systématiquement remis en liberté car la « justice ne peut les incarcérer, et les centres éducatifs fermés ne veulent plus d’eux » (Aujourd’hui en France du 12 mars). Depuis que de telles aberrations se multiplient, comment se fait-il que les élus, à l’Assemblée Nationale n’aient pas résolu ce problème ? Ne sont-ils pas payés pour ça ?

Au lieu d’épiloguer sans fin sur les scores de Marine Le Pen dans les sondages, la Gauche devrait plutôt rencontrer les femmes des banlieues et essayer de comprendre en effet ce qui se passe dans notre société.

Elle devrait aussi essayer de comprendre, ce qui n’est pas très difficile, pourquoi la paupérisation s’installe de plus en plus, et de percevoir enfin quelle en est la cause ; la Globalisation financière (mondialisation) et les délocalisations pourtant glorifiées et facilitées par ses grands amis Dominique Strauss Khan (FMI) et Pascal Lamy (OMC).

La réalité que refusent de voir la Gauche et la Droite les rattrape : le prix des matières premières, dont le pétrole, augmente, mais ne redescendra plus notablement (Aujourd’hui en France, même date). L’État Providence a été rejeté dans la poubelle de l’Histoire pourtant récente, par l’ultralibéralisme, qui a pour euphémisme « mondialisation ». Mais comme la lâcheté des gouvernants ne leur permet ni de dire la vérité ni de serrer les cordons de la bourse,  la dette publique s’accroît chaque jour, et comme le dit l’économiste Nouriel Roubini, « elle constitue une véritable bombe à retardement » (Aujourd’hui en France, même date).   

Julien Dray avant de parler, devrait d’abord s’informer un minimum, en lisant quelques pages du journal qui l’a invité ! 

Philippe Annaba, auteur de « Bienheureux les enfants de la Mère ».