trou de la sécuDans Aujourd’hui en France du 6 juillet 2011, pour économiser 2,2 Milliards d’euros, l’Assurance maladie propose parmi d’autres propositions, de mettre à contribution les assureurs lorsque leurs clients sont responsables d’accidents provoquant des dépenses de santé pour la collectivité (200 millions).

Rappelons notre blog du 21 octobre 2008 (publié dans « Journal incorrect 2005-2008 »):

« Pourquoi l’Assurance maladie ne récupère-t-elle pas les faramineuses dépenses de soins consécutives aux accidents de la route, auprès des compagnies privées d’assurance automobile ?
J’ai posé cette question par écrit à Madame Roselyne Bachelot, ministre de la santé qui n’a pas daigné me répondre ; ainsi qu’à des députés, qui m’ont répondu qu’ils n’en savaient rien, autant dire qu’ils s’en foutent. Depuis des années, des sommes colossales sont ainsi offertes à ces sociétés privées, alors que les politiques ne cessent de rogner les remboursements aux cotisants pour combler le fameux trou de la SS. De qui se moque-t-on ? »

Ajoutons ce que tout un cha        cun peut retrouver sur le site des comptes de la Sécurité sociale (chiffres 2003 !) :

-         Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu ne serait pas reversée : 7,8 milliards d’euros.

-         Une partie des taxes sur l’alcool destinée à la Sécu ne serait pas reversée : 3,5 milliards.

-         Une partie des primes d’assurance-automobile ne serait pas reversée : 1,6 milliard [un chiffre ridicule, une sorte de subvention aux compagnies, eu égard au nombre de victimes d’accidents corporels].

-         La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu ne serait pas reversée : 1,2 milliards.

-         La part de TVA destinée à la Sécu ne serait pas reversée : 2 milliards.

-         Les retards de paiement à la Sécu pour les contrats aidés seraient de : 2,1 milliards.

-         Les retards de paiement par les entreprises seraient de 1,9 milliards.

L’on arrive à un total de 20 milliards d’euros par an, jamais reversés à la Sécu !

Annaba, auteur de "Journal incorrect".