dollar

Extrait de « En route pour la 3è guerre mondiale »

                        Origine : Natural Rights Foundation

                           Traduction : Le Journal du siècle

 

« Pourquoi les États-Unis ont-ils attaqué l’Irak, l’Afghanistan et la Lybie ?

Pourquoi les agents américains participent-ils à la déstabilisation de la Syrie ?

Et pourquoi  le gouvernement américain cherche-t-il tant à détruire l’Iran, en dépit du fait que ce pays n’a attaqué personne depuis 1798 ?

Quel sera le prochain ? Vers quoi allons-nous ?

Si vous fondez votre vision du monde sur ce que les médias dominants tentent de faire passer pour de l’information, tout cela n’a absolument aucun sens.

Mais une fois connues les réelles motivations des pouvoirs en place, cela parait parfaitement logique.

En 1945, l’accord de Bretton Woods a fait du dollar la monnaie de la Réserve mondiale, c’est-à-dire que toutes les transactions commerciales mondiales  devaient être libellées en dollars. Un avantage financier donné aux États-Unis, mais en contre partie le dollar pouvait être converti en or, au taux de 35 $ l’once. Les États-Unis ont promis de ne pas imprimer plus de dollars qu’ils n’avaient d’or en réserve. Mais la FED refusant de permettre toute vérification, il s’agissait d’un vœu pieu. Avant les années 70, les dépenses de la guerre au Vietnam ont fait prendre conscience à de nombreux pays que les États-Unis avaient imprimé » beaucoup trop de monnaie par rapport à leurs réserves d’or.

Ils ont donc commencé à changer leurs dollars en or. Évidemment cela a déclenché une baisse rapide de la valeur du dollar. La situation a atteint son paroxysme en 1971, lorsque la France a tenté de changer ses réserves de dollars en or. C’est alors que Richard Nixon, le 15 août 1971, prononça le discours suivant : « J’ai chargé le Secrétaire du Trésor de prendre les mesures nécessaires pour défendre le dollar contre les spéculateurs. J’ai chargé le Secrétaire Connally de suspendre, temporairement la convertibilité du dollar en or ou les autres actifs en réserve, sauf pour des sommes et conditions jugées dans l’intérêt de la stabilité monétaire ainsi que pour les meilleurs intérêts des États-Unis ».

Ce n’était évidemment pas une suspension temporaire comme il le prétendait, mais un changement permanent pour le reste du monde qui avait confié aux États-Unis son or, il s’agissait purement et simplement d’un vol.

En 1973, le Président Richard Nixon demanda au roi Faycal d’Arabie Saoudite de n’accepter que le dollar pour paiement du pétrole et d’investir les profits dans les Bons du Trésor américain. En échange, Nixon garantissait une protection militaire des champs de pétrole saoudiens. L’offre a été étendue à l’ensemble des principaux pays producteurs de pétrole, et en 1975 à tous les membres de l’OPEP. Cela a obligé tous les pays importateurs de pétrole à s’approvisionner constamment en dollars. Et pour obtenir ce papier vert, ils doivent donc vendre des biens physiques aux États-Unis. Voici comment les pétrodollars sont nés.

C’est ainsi que les États-Unis sont devenus très très riches. Ce fut la plus grande escroquerie de l’Histoire. C’est ainsi qu’ils ont pu se doter de dépenses militaires dépassant celles de tous les pays du monde.

À l’effondrement du bloc communiste en 1991, les États-Unis deviennent une superpuissance incontestée et sans rival. Beaucoup espéraient que cela marquerait le début dune nouvelle ère de paix et de stabilité était possible. Malheureusement, ceux qui tirent les ficelles avaient d’autres idées. Ce fut la première guerre du Golfe.

À un journaliste qui dit à la Secrétaire d’État: "Nous avons entendu dire qu’un demi million d’enfants sont morts", Madeleine Albright répond : "Je pense que c’était un choix très difficile, mais nous pensons que cela en valait la peine".

Mais elle ne dit pas ce qui vaut la peine de tuer 500 000 enfants.

En novembre 2000, l’Irak a commencé à vendre son pétrole exclusivement en euros (En usage dès 1999, pour les transactions financières européennes). Il s’agissait d’une attaque directe contre le dollar et contre la domination financière des États-Unis. En réponse, le gouvernement américain, avec l’aide des médias dominants ont commencé à mette en place une campagne de propagande affirmant que l’Irak possédait des armes de destruction massive et qu’elle avait l’intention de les utiliser. Une fois qu’ils prirent le contrôle du pays, les ventes de pétrole ont été de nouveau faites en dollars, tout en entraînant une perte de 15 à 20% pour les Irakiens.

En Lybie, Kadhafi était en plein processus d’organisation d’un bloc de pays africains, visant la création d’une monnaie basée sur l’or, et qu’ils souhaitaient utiliser pour remplacer le dollar dans cette région. Les forces américaines et l’OTAN ont déstabilisé puis renversé le gouvernement libyen en 2011, et après avoir pris le contrôle de la région, les États-Unis ont armé les rebelles, exécuté Kadhafi et immédiatement mis en place la Banque Centrale Libyenne.

L’Iran mène depuis un certain temps une campagne visant à mettre fin aux ventes de pétrole en dollars. Et ce pays a récemment passé des accords pour vendre son pétrole contre de l’or. En réponse, le gouvernement américain, avec l’aide des médias dominants a tenté de créer un soutien international pour encourager des attaques militaires sous le prétexte d’empêcher l’Iran de construire une arme nucléaire. En attendant ils ont mis en place des sanctions visant à provoquer un effondrement économique de l’Iran.

La Syrie est le plus proche allié de l’Iran et ils sont liés par des accords de défense mutuelle. Le pays est en train d’être déstabilisé avec l’aide secrète de l’OTAN. Et si la Russie et la Chine ont mis en garde les États-Unis de ne pas se lancer dans cette aventure, la Maison Blanche a quant à elle fait des déclarations au cours du mois de novembre 2012 indiquant qu’elle envisage une intervention militaire. Les États-Unis travaillent activement pour créer le contexte qui leur donnera la couverture diplomatique pour faire ce qu’ils ont déjà prévu de faire.

Ceux qui contrôlent les États-Unis comprennent bien que si quelques pays commencent à vendre leur pétrole dans une autre monnaie, cela déclenchera un  effet domino et le dollar s’effondrera. Plutôt que d’accepter le fait que le dollar se rapproche de sa fin, les pouvoirs en place ont décidé d’utiliser la force brute de l’Armée US pour écraser toute résistance au Moyen-Orient et en Afrique.

Mais l’Iran est l’un des principaux alliés de la Russie et de la Chine, et l’un des derniers producteurs de pétrole indépendants de la région. Si l’Iran s’effondre, la Russie et la Chine n’auront plus aucun moyen d’échapper au dollar, que par la guerre.

Mais quel genre de psychopathe est prêt à déclencher un conflit mondial juste pour protéger une monnaie papier ? Évidemment ce n’est pas le Président. La décision de soumettre la Lybie, la Syrie et l’Iran a été prise des années avant qu’Obama soit élu. Il ne fait qu’exercer ses fonctions comme l’ont fait les marionnettes qui l’ont précédé.

Alors qui tire les ficelles ? À qui profite le crime ? À ceux qui ont le pouvoir d’imprimer autant de dollars qu’ils veulent.

Depuis 1913, ce pouvoir est détenu par la Réserve fédérale. La FED est une entité privée détenue par un conglomérat des banques les plus puissantes du monde, et les hommes qui contrôlent ces banques sont ceux qui tirent les ficelles.

Rappelez-vous en lorsque vous verrez les guerres s’étendre.

Ces aliénés qui dirigent ce spectacle iront aussi loin que vous le leur permettrez.

Les gouvernements ne vont pas nous sauver parce qu’ils sont complètement infiltrés et corrompus.

Pour éradiquer la force maladive de ce projet financier et traîner ces cartels criminels en justice, nous n’avons pas d’autre choix qu’une révolution.

La première phase est la résistance idéologique, afin de réveiller le maximum de personnes, par des articles, des vidéos propageant ces informations  au plan national et international. Toutes les révolutions débutent par des bouleversements dans les mentalités. 

La seconde phase est la désobéissance civile ».

 

Cet extrait est tiré de la video visible sur http://www.youtube.com/watch?v=jVN2cy_rEAA.

Je pense que dans cette seconde phase il s’agit également de boycotter toutes ces multinationales qui entretiennent ces oligarques grâce à notre surconsommation. Il s’agit de revenir à une vie simple, de sobriété, afin d’être le moins possible complice de ces crimes. Il s’agit donc de consommer local, de favoriser le moins possible le transport international qui génère exploitation et pollutions. Il s’agit progressivement de revenir à la terre, en boycottant là aussi engrais chimiques et pesticides, et en économisant au maximum le pétrole, quitte à recourir, comme le faisaient nos grands-parents, à la force animale.

Tout cela est explicité dans « Traité de savoir survivre à l’usage des jeunes générations ».

Philippe Annaba.