OMC 1

 

Certains sites sur Interner révèlent les salaires et les retraites faramineuses des fonctionnaires de l’Union européenne.

C’est normal qu’ils soient grassement payés puisque ce sont des mercenaires, triés sur le volet, cooptés par les lobbies de la Finance mondiale, pour saper depuis 30 ans les fondements de l’Europe des 15, passée à 27 sans l’avis des peuples concernés.

L’OMC, un aréopage de technocrates, a obligé l’Union à ouvrir toutes ses frontières en même temps que Bruxelles imposait à ses membres de plus en plus de normes. Tout cela pour inciter les entreprises à délocaliser, et les importateurs à entrer en force tout en ne respectant aucune norme, qu’elle soit sanitaire, sociale ou environnementale.

Un exemple caricatural : les  saumons étant élevés dans des conditions concentrationnaires, un parasite, le pou de mer, provoque d’énormes abcès les rendant invendables. Jusqu’à ce qu’il soit interdit au sein de l’Union européenne, le diflurobenzuron, un pesticide extrêmement dangereux, permettait de traiter les saumons d’élevage. Cette interdiction est tout à fait normale, mais la Norvège ne faisant pas partie de l’Union n’est pas assujettie à la législation européenne. Et en raison des accords de libre-échange imposés par l’OMC, aucun contrôle n’est effectué aux frontières.

C’est pourquoi le saumon fumé norvégien est en vente partout  (il représente les ¾ de la consommation européenne), et il est évidemment beaucoup moins cher que celui d’Ecosse ou du Danemark qui utilisent des méthodes bien plus coûteuses. Quelle est la cohérence de tout cela ?

Pour accepter de prendre autant de directives dont le seul but est de ruiner les politiques sociales européennes et de paupériser l’Europe, il faut en effet être grassement payé. Ces gens là étant européens et non américains, ce sont en plus des traîtres. En fait les mercenaires-traites sont quasiment infiltrés partout :

« Lors d’une réunion des grandes organisations économiques internationales, à Paris, Pascal Lamy [PS], n°1 de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a déclaré : "Dans les cinq ans qui viennent, le moyen de créer des emplois en Europe, c’est d’aller chercher la croissance là où elle est". En somme, pour lutter contre le chômage, il faut délocaliser et aller s’implanter dans les pays émergents » Marianne du 3-9/11.2012.

Le même magazine relève que François Hollande, devant les responsables de l’OMC, du FMI et de la Banque mondiale, a "critiqué l’inquiétant retour du protectionnisme" et repris les arguments de Pascal Lamy.

Quand on est de gauche et qu’on cherche à s’aligner sur le modèle social chinois, qu’on fait ainsi l’éloge de la loi de la jungle et que derrière des promesses et des mesures dérisoires on participe en fait à la destruction de toutes les politiques sociales mises en œuvre à la Libération, il faut en effet être très très bien payé !

Comme disait Coluche : « Quand c’est la Gauche qui nous encule, ça fait plus mal, parce que quand c’était la droite, au moins on serrait les fesses ! »

Annaba, auteur de « Traité de savoir survivre… »