18 janvier 2011

La très cynique logique de la solidarité

Notons que selon le dictionnaire historique de la langue française, « solidarité » vient de « solidité » et a été inventé pour renforcer le pouvoir des créanciers, des banquiers, les « créanciers solidaires ». La charité, la solidarité, l’aide aux miséreux du monde entier est une vaste escroquerie imaginée par la Finance mondiale, par les multinationales, c’est-à-dire par les Grands marchands, maîtres de cette société spectaculaire marchande en déliquescence. Leur cupidité, leur âpreté au gain, leur cynisme leur ont fait... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 janvier 2011

Les dérives de la Mondialisation

Les dérives de la  mondialisation sont concomitantes à celles de la Finance après sa dérégulation. Le marché ultralibéral a dicté son unique et inique loi par les diktats de l’OMC (organisation mondiale du commerce) et du FMI (Fonds monétaire international), consistant à supprimer partout dans le monde les barrières douanières. Comme les mille milliards de dollars, de plus en plus virtuels, qui circulent chaque jour de par le monde, les marchandises peuvent donc se fabriquer là où la main-d’œuvre est ridiculement bon marché,... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 19:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2011

Les oublis d'Arditi, Cohen et Orsenna

Fric, Krach et gueule de bois le 11 Janvier 2011 sur France 2, une émission intéressante qui pèche par omission. Quelle est la cause profonde de la crise financière qui a secoué le monde en 2008, et qui n’est pas finie, loin de là ? Pour ces animateurs, c’est Reagan et Thatcher. Certes ils ont été à l’origine de dérégulations dans de grandes entreprises nationales ou privées, où les syndicats faisaient la pluie et le beau temps. Mais aucun mot sur la première cause du désastre, la corruption : Bill Clinton s’est... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2011

La Bombe P et l'hypocrisie des médias

Il faut croire qu’elle fait peur la bombe de la surpopulation, pour que médias et politiques mentent si effrontément à son sujet. D’abord on n’en parle pas. Et lorsqu’on ne peut faire autrement (statistiquement 2011 verra la population  mondiale dépasser les 7 milliards d’individus, selon Aujourd’hui en France du 8 janvier), alors on se sent obligé de rassurer les gogos. C’est ainsi que selon un directeur de recherche à l’Ined (Institut national d’études démographiques), la Terre pourrait supporter dix milliards... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 12:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 janvier 2011

Réponse à "Indignez-vous" de Stéphane Hessel (Indigène éditions).

L’on ne peut qu’avoir une grande estime pour Stéphane Hessel, héros de la Résistance. Il a raison de s’indigner au sujet de cette France aujourd’hui composée de quelques milliers de cyniques, adorateurs du Veau d’or, vendus à la Finance mondiale et d'une masse de plus en plus paupérisée, à laquelle les premiers grignotent chaque jour les acquis sociaux de la Libération. Mais il est bien tard, le pays est exsangue, sacrifié sur l’autel de la mondialisation et des délocalisations. C’est il y a vingt ans qu’il fallait réagir, sortir... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 12:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 décembre 2010

LUC FERRY et l'absurde de la philosophie

"Je pense qu'il n'y a personne qui ait rendu plus mauvais service au genre humain que ceux qui ont appris la philosophie comme un métier mercenaire". Sénèque. Luc Ferry, docteur en sciences politiques, philosophe, ancien ministre de l’Éducation nationale (vous aviez déjà oublié ?), donne (gratuitement ?) son opinion dans Le Figaro du 30 décembre : « Le Vieux Continent doit répondre aux défis de la mondialisation ». Il faut vraiment être un mercenaire pour faire ainsi de la propagande pour la mondialisation. Le... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 17:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2010

"APRES MOI LE DELUGE" 2

Pour illustrer le fait relevé dans le précédent blog selon lequel nous sommes victimes d’une propagande éhontée de la part des médias, il n’y a qu’à se reporter à l’émission de Jean-Christophe Victor, Le dessous des cartes de début décembre sur « La surpopulation : une fausse question ». Déjà le titre exclut tout débat, puisqu’il s’agit d’une fausse question ! « La thèse que je vais démonter en m’appuyant sur la réalité plutôt que sur des inquiétudes qui ne sont pas fondées ». Malthus (qui publia Essai sur le principe de... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 20:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 décembre 2010

"APRES MOI LE DELUGE" 1

Les historiens nourris à la propagande de leurs pairs répètent de générations en générations les mêmes stéréotypes. Non, Louis XV n’était ni m’en-foutiste, ni cynique ni incompétent. Au contraire ; c’est sous son règne que pour la première fois un impôt, le 20è, devait concerner aussi la Noblesse et le Clergé (édit de Marly 1749), mais ces deux puissants pouvoirs au sein de l’État, ne voulurent pas comprendre la nécessité de cette réforme d’importance, et réussirent à s’en exempter deux ans plus tard et à conserver leur... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 décembre 2010

Un anniversaire à 5 millions d'euros

C’est un des titres d’Aujourd’hui en France du 17 décembre. « Victor Pintchouk, un milliardaire ukrainien, fête ses 50 ans à Courchevel ». La facture : 5 millions d’euros. Le magnat a fait fortune dans l’acier. Mais l’article ne dit pas comment. Comment sous le régime soviétique il aurait pu économiser des milliards pour acheter l’industrie de l’acier de son pays ? Mystère. Aujourd’hui « il possède non seulement un empire industriel, mais aussi médiatique (avec cinq télévisions et trois... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 décembre 2010

La mesquine suspicion des héritiers de Picasso

Comme ces gens qui sont riches sans jamais avoir levé le petit doigt peuvent penser bassement ! Ils ne peuvent pas imaginer bien sûr que Picasso et sa dernière femme Jacqueline aient pu être généreux, surtout avec des employés qui les ont longtemps servis avec dévouement. Pourtant dans un livre sur Picasso il est dit que le peintre « a passé sa vie à donner, pas un de ses employés n’est reparti sans rien ». Ces nouveaux riches qui ne savent pas ce qu’est le travail, surtout manuel, soupçonnent aussitôt quelques turpitudes,... [Lire la suite]
Posté par philannaba à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]